Une nouvelle étoile qu'on appela Bernard

Publié le par Les VdM's en Guyane.over-blog.com

Plusieurs articles sont en cours, beaucoup de récits, beaucoup de photos à venir.

Mais l'envie aujourd'hui me manques.

Je vois que malgré les millions d'étoiles qui habitent notre ciel, celui ci en compte chaque jours un peu plus... Une pensée particulière pour ma Laly que j'aime et à la famille d'Axel partit comme une étoile filante. ( mon coeur saigne de leur douleur..)

une pensée particulière accompagne aussi en cet instant un grand homme qui a quitté nos vies. Mes sentiments se mélangent entre la tristesse, l'impuissance et la colère.

En colère contre la vie? non! j'en ai terminé avec ça.. La vie elle est comme ça, on le sait que l'on vit et que l'on meurt... quand tu as compris ça tu sais qu'il ne te reste qu'une seule chose à faire.... c'est fermer ta gueule...

Et pendant que tu fermes ta gueule, tu remplis comme tu peux les secondes qui séparent ta naissance de ta mort... en essayant de faire le moins de dégats possible dans les secondes des personnes qui partagent les tiennes...

Je suis en colère contre moi car je suis partie comme une voleuse, que je n'ai pas pris de le temps de lui dire au revoir... oh j'entends d'ici les phrases " c'est pas grave il savait ce que tu pensais de lui.." T'inquiète pas de là où il est il t'entend..."

mouais...peut etre... mais cela ne changera en rien les raisons pour lesquelles je suis en colère contre moi. J'ai quitté mon cabinet un mercredi midi.... le midi pendant l'heure de son déjeuner... un peu exprès...

J'aurais eu tout le mal du monde à lui exprimer ma gratitude.. mon émotion aurait étranglé ma voix, limité les phrases que j'aurais pu dire.... la peur de ne pas contrôler justement cette émotion .. de me sentir peut être ridicule ou simplement comme une enfant face au grand homme qu'il était.. m'a fait perdre la seule occasion qui m'était offerte de lui exprimer tout ce qu'il m'avait apporté... Alors oui je lui ai écrit et réecrit ..et  Même si c'est beau de lire les mots qui viennent du coeur... c'est tellement plus doux de les entendre et ça s'imprégne en toi de façon quasi indélébile....

Je suis con car j'ai fais la même chose avec mon frère en partant...paralysée... comme quoi on a beau savoir ce que l'on doit faire on s'obstine toujours à faire l'inverse...


Ces départs me rappel que je ne peux plus être présente dans la vie de ceux qui comptent pour moi... et que la distance, bien que nécessaire voir même vitale pour moi, s'avère dans ces moments là particulièrement difficile à vivre... Le revers de la médaille certainement...

J'aimerais qu'il pleuve ou qu'il neige aujourd'hui... ce qu'il y avait bien de bien avec paris et sa région parisienne c'est que le temps accompagnait souvent mes états d'âmes...en gros quand t'es dépressif vient vivre à Paris tu vas voir c'est l'éclate totale il fait aussi gris dans ta ville qu'il fait gris dans ton coeur...

Bref, mes larmes ne couleront pas car je ne pourrais jamais sécher les siennes... Comment ai je pu encore une fois me laisser étouffer par mes émotions... comment ce peut il qu'il soit parfois si difficile de dire aux personnes présentent dans nos vies ce qu'elles représentent, ce qu'elles sont pour nous... Comment ce peut il que cela soit si difficile de dire tout simplement aux personnes que l'on aime qu'on les aime...

J'avais pourtant cru avoir retenu les leçons apprises à travers Samy.... 

J'ai tellement les boules de ne pas être la-bas en cette minute... J'ai tellement les boules pour la tristesse qu'engendre son départ et de ne pas pouvoir apaiser un peu ceux qui sont encore plus touchés...J'aurais aimé être à Versailles Mercredi, j'aurais aimé revetir ma Robe pour être debout avec mes confrères solidaires dans ces moments là... J'aurais tellement aimé me tenir à côté d'une certaine blonde, lui prendre la main et l'accompagner dans cette épreuve... J'espère que mes pensées seront assez fortes pour traverser les océans et qu'elle sente à ce moment précis ma présence pour qu'elle sente le temps de quelques minutes un peu moins seule....

Quoiqu'il en soit avoir croisé sa route, avoir traversé ce bout de chemin avec lui a été tellement bénéfique pour moi... Je lui ai demandé 100 fois de m'adopter ...en vain...il n'a jamais vraiment dit non mais l'absence de réponse postive m'a fait penser que peut être il n'était pas tout à fait d'accord.... J'ai même fallit me battre .. violement... (le vrai truc de filles avecle tirage de cheveux, les griffures )...100 fois avec Alienor pour obtenir la place privilégiée de fille spirituelle... Son silence face à nos demandes répétées m'a toujours interloquée, pourquoi ne pas vouloir m'adopter?..  Je ne bavais plus, j'étais déjà propre, Je savais déjà un peu marcher toute seule,je savais lire et presqu'écrire... j'arrivais  même de temps en temps à rédiger une phrase correctement,... J'étais déjà presque grande...

Mais bon je me console car je sais que j'ai été pour lui le plus drôle des bébé avocat.. un bébé avocat qu'il a aidé du mieux qu'il pouvait à faire ses premiers pas dans cet univers impitoyable surtout quand tu n'as pas l'âme d'un guerrier...il m'a montré que moi et mon coeur fragile nous pouvions nous en sortir et la tête haute, que l'ennemi n'était pas toujours si imposant qu'on le pense que l'adversité n'a de terrible que  ta propre imagination.... et que du moment que tu es droit dans tes pompes tu ne peux faire qu'une bouchée de pain du grand méchant confrère qui n'est en réalité que petit, vieux, chauve et con ! Que la Vielle pouffiasse mal baisée ( oui il m'a appris aussi de merveilleux noms d'oiseaux...) n'avait que d'la gueule comme on dit...

Dernièrement il m'expliquait que ça ne valait pas le coup de bosser à n'en plus pouvoir même pour de l'argent... qu'à y regarder de près, quand tu faisais un ration entre ce que l'on gagnait et les heures passées pour ça... aux taux horaires ont gagné moins qu'une femme de ménage... Alors ne pas profiter de sa famille, ne pas voir ses enfants.... il m'a fait comprend que finalement il vallait mieux travaillais moins pour gagner moins... car finalement je gagnerais plus....

Il m'a surtout soutenu dans les épisodes difficles qui ont ponctués mes années 2010 et 2011.. et venu me dire un soir dans mon bureau que " sachez que vous aurez toujours tout mon soutien quoiqu'il se passe". Qu'il m' a soutenu et encouragé dans mon choix de vouloir tout plaquer, tout ce que j'avais si difficilement construit pour trouver un monde meilleur.

De beaux moments, une belle amitié intergenrationelle... Un Bernard l'hermite sortit de sa coquille pour un p'tit bébé avocat, un peu perdu et qui ne chercher qu'à rire de la vie....

 " Je garderais de vous le souvenir d'une belle complicité.. surtout soyez heureuse.." auront été les derniers mots qu'il m'ait écrit... Le dernier conseil d'un sage...




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article